N'est pas Âne qui veut

N'est pas âne qui veut
Quand aux jours de moisson
Il faut porter le blé
Au moulin de Mont-Rond.

N'est pas âne qui veut
Quand il faut transporter
Dans les marais salants
Le sel de l'île de Ré.

N'est pas âne qui veut
Quand il faut sous la neige
Porter de lourds fagots
Jusqu'au chalet de Queige.

N'est pas âne qui veut,
Mais, qui voudrait être âne ?
Pauvre bête de somme
Qui s'endort sur la paille.

Qui voudrait être un âne ?
Pas moi c'est sûr madame !
Sur les bancs de l'école
Je ne ferai plus l'âne.

François de Ferrière
Septembre 2001

Plan du site | Contact
© François de Ferrière 2009-2016, tous droits réservés