Madame Marmotte

Tiiii ... tiiii ... tiiii ...
Dressée, devant son terrier,
Madame marmotte siffle cette note.

C'est une pelote qui joue et grignote
Au fond des vallées les mois de l'été.

Fhhh ... fhhh ... fhhh ...
Lancé depuis les sommets
C'est Monsieur le vent qui vient en courant,

Sous les gros nuages et dans les branchages
Dans un bruit de bottes et de feuilles mortes.

Chut ... chut ... chut ...
Couchée au fond du terrier
Madame marmotte a fermé sa porte.

François de Ferrière
Octobre 1993

Plan du site | Contact
© François de Ferrière 2009-2016, tous droits réservés