Mars Avril Mai

L'origamot du mois d'avril

Mes trésors

Chaque matin je l'ouvre en grand
Ce petit flacon de bonheur
Qui exhale un parfum rieur
Du fond des yeux de mes enfants.

J'oublie bien vite ma colère
Ma fatigue ou bien mes soucis
Pour cueillir ces instants fleuris
Avant qu'ils ne fanent par terre.

Car le temps ne s'arrête pas.
Les bouquets d'hier ne seraient
Aujourd'hui plus que des regrets
Et de la boue dessous mes pas.

Alors, les cheveux mal coiffés,
La leçon apprise au galop,
La télé au lieu du piano,
Ou la chambre encore à ranger,

Aujourd'hui je passe, d'accord.
Mais demain... je me fâcherai !
Allez venez, on va jouer,
Je vous aime tant, mes trésors !

François de Ferrière
Décembre 2015

Plan du site | Contact
© François de Ferrière 2009-2016, tous droits réservés